Tour du monde, mai 2015 – Arrivés en Inde !

Après avoir copieusement fêté notre départ à Londres, nous nous retrouvons donc dans l’avion pour notre première étape de tour du monde (et non pas des moindres) : l’Inde !

L’avion est bizarrement vide, nous parvenons à nous reposer et le vol de plus de 8h passe comme une lettre à la Poste.

Arrivés à Delhi, température extérieure à 48 degrés au pic de la journée, nous commençons par prendre le taxi depuis l’aéroport pour rejoindre notre hôtel. A Delhi, c’est assez facile, le comptoir « pré-paid taxi » est bien indiqué et nous préserve normalement de toutes les surprises indiennes, même si notre premier taxi a une panne et doit nous ramener à l’aéroport pour prendre un autre taxi.

Nous transitons simplement à Delhi avant de prendre l’avion le lendemain matin pour le Ladakh. A Delhi, nous logeons dans le quartier vivant de Pahar Ganj qui a le mérite d’avoir beaucoup d’hôtels, fatigués nous faisons juste une excursion d’une petite heure pour découvrir ce quartier.Delhi – Pahar Ganj

Le jour suivant (en réalité la nuit car départ à 3h30) nous partons pour Leh, ville du Ladakh dans le Nord de L’Inde. Le Ladakh se situe plus précisément dans l’état indien de Jammu et du Cachemire et se distingue par sa situation géographique : il est bordé par la chaîne Himalayenne au Nord et par les montagnes du Karakoram au Sud. Cet emprisonnement fait que le Ladakh a un climat très sec et reste épargné par les moussons. Les nuages peuvent difficilement l’atteindre car ils restent bloqués par les très hautes montagnes.

Leh a la particularité d’être à une altitude de 3500 mètres. Premièrement, nous passons donc brutalement d’une température de 45 degrés à 10-15 degrés et deuxièmement il faut supporter cette altitude…

Oui, 3500 mètres ne semblent pas très haut et lorsque nous faisons du ski nous atteignons cette altitude sans sourciller. Le schéma est ici un peu différent, car nous arrivons en avion et le choc peut être brutal pour le corps, surtout que nous restons à cette altitude pour une durée plus longue que pour le ski.

Tout ceci pour dire que nous devions nous reposer à notre arrivée et honnêtement ce repos n’est pas superflu, il est même indispensable. En effet, quelques heures après notre arrivée, nous subissons tous deux maux de crâne et nausées. Aurore s’en remet assez rapidement alors que le mal continue pour moi. Le premier jour nous n’avons pas pu bouger beaucoup. Le deuxième et troisième jour nous avons pu profiter un peu de Leh.Centre ville LehLeh PalaceNous à Leh 🙂Vue depuis Tsemo

En ce qui concerne la cuisine, elle est très bonne, avec beaucoup d’épices, quelques plats: les momos (raviolis vapeur d’origine tibétaine), les Dosas qui sont du Sud de l’Inde (crêpe fourrée, faite à partir de farine de pois chiche ou de lentille noire), les Idly (gâteau que l’on déguste avec des sauces), les currys, les soupes et bien sûr les classiques naans (sorte de feuille de pain, cuit sur les parois d’un four, on en trouve généralement des natures, à l’ail ou au fromage).

Mais au fait, pourquoi se faire mal et pourquoi aller à Leh : pour les magnifiques Trek que la région offre ! Même si certains treks sont encore fermés en cette période (à cause de la neige encore présente suite à de plus importantes chutes que les autres années), nous partons demain pour 7 jours de trek dans la vallée de Markha !


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s